Job Description

La guerre d’Intervention au Mexique, entre 1862 et 1867, n’a pas été, comme
on le pense trop souvent, une promenade militaire, ni un échec total du
Second Empire. Elle a donné lieu à son concert inévitable de victoires et de
défaites, dont la célèbre bataille de Camerone ou la victoire mexicaine de
Puebla, fête nationale commémorée le 5 mai au Mexique. Dans les récits
et dans ces célébrations, on oublie souvent, d’un côté comme de l’autre,
le rôle de forces spéciales, les Contre-Guérillas, une unité dont beaucoup
préfèrent passer l’action sous silence. Des romanciers lui ont consacré
plusieurs ouvrages, les historiens préfèrent jeter un voile pudique sur ses
agissements, même si ses premiers succès lui ont valu quelque attention.
Cette unité a pourtant joué un rôle clef dans les événements, remporté des
victoires indéniables et même mérité une certaine estime de la part de ses
adversaires pourtant acharnés à sa destruction.
La longue recherche que lui a consacrée l’auteur du présent ouvrage,
Éric Taladoire, lui a permis d’en retracer l’histoire et d’établir les bases de
son action qui représente, pour l’époque, une innovation exceptionnelle.

Spécialiste des civilisations mésoaméricaines, et plus particulièrement
des jeux de balle préhispaniques, Éric TALADOIRE s’intéresse aussi, par
sa formation d’historien, à d’autres aspects de l’histoire du Mexique. Il a
porté son attention en particulier sur la période de la guerre d’Intervention,pudiquement qualifiée en France d’expédition du Mexique, qui a jeté les bases d’une multitude de liens politiques et, dans quelques cas, archéologiques, entre les deux pays.

 

L’Harmattan
31,50 €
ISBN : 978-2-343-10084-5

Acheter l’ouvrage